Français English Espanol Accueil / Home
 

BIOGRAPHIE

Parcours

Formé à Nantes par Raymond Pondeville, le Chef Christian Benaiteau a fait ses armes chez les plus grands : Le Royal Monceau, le Plazza Athénée, Le Doyen… En 1978, il achète le restaurant l'Entracte où il continue à ravir les papilles de ses clients anonymes et célébrités de Jeanne Moreau à Julie Depardieu en passant par Luc Besson.

Rencontre avec le Chef, Christian Benaiteau

Comment définiriez-vous votre cuisine ?

Traditionnelle, classique

Comment définiriez-vous votre métier ?

C'est un métier difficile mais il y a de bons moments. C'est un métier qui demande beaucoup de rigueur… ce que l'on oubli trop souvent… Pour moi ce n'est pas un métier d'artiste. C'est un métier de gens droits, rigoureux, francs, honnêtes et chaleureux.

Qu'est ce qui fait un bon Chef ?

Lorsque c'est bien cuit et lorsque c'est bon ! La cuisine c'est l'eau et le feu. Aujourd'hui il n'y a presque plus de feu dans les cuisines. Lorsqu'on cuisine, on a une masse de chaleur. Au fur et à mesure que les commandes arrivent, tu mets un sautoir, tu fais rissoler, tu glaces, tu mets une glace de viande… ça c'est cuisiner !

Quel conseil donneriez-vous à un jeune cuisinier ?

En cuisine il y a 20 choses à savoir. Lorsqu'on qu'on fait bien ces choses là, on peut tout faire. Par contre il faut avoir l'hygiène et la rigueur de maintenir ces bases. La cuisine c'est une question d'éducation, c'est les odeurs. Il faut sentir les choses, les vivre. Il faut sept – huit ans pour bien travailler. Savoir travailler c'est le début de la liberté et au moins on peut regarder les gens en face et dans les yeux. J'ai eu la chance d'apprendre le métier chez Raymond Pondeville qui en six mois m'a transmis les bases de ce qui fait ma cuisine aujourd'hui. Je n'ai été gêné nulle part, j'ai fait toutes les grandes cuisines parce que je savais travailler. On apprend à être bon en apprenant par le commencement.